Pourquoi ce blog ?

Ce blog référence les comportements des français sur le respect qu'ils ont d'eux-mêmes , des autres et de leur environnement .

mercredi 17 février 2010

Clichés et vérités sur les Français

(Article paru le Mardi 28 novembre 2006 sur vusurlemonde.com)
Amélie Poulain nous a fait beaucoup de tort. Alors que le cliché du Français au béret et à la baguette de pain sous le bras qui boit du rouge au son de l'accordéon semblait avoir du plomb dans l'aile, cette bécasse s'en est emparée et en a fait la promotion dans les cinés du monde entier. (quand je suis allé aux States, en 97, on m'a demandé entre autres si je savais ce que c'était qu'un micro-ondes, s'il y avait des ordinateurs en France, si j'avais la télé, ou encore si il y avait d'autres voitures que la Deuche!!!) Mais les gens un peu éclairés savent que tout ça c'est des vieux clichés.

En revanche, nous autre Français avons une réputation qui nous colle à la peau comme de la vieille crasse desséchée: on a la réputation d'être sale, et de pas se laver tous les jours. Effectivement on croise des gens sales et qui puent tous les jours, mais pas plus qu'ailleurs. Mais cette réputation est entretenue par deux choses: les crottes de chien dans les rues, et le métro parisien et ses odeurs souvent infectes. Or c'est quand même une vitrine de la France, quasiment la première chose que voient les touristes étrangers, souvent. Alors qu'au Chili par exemple, le métro (français) de Santiago est tout beau tout neuf tout propre, et même bondé, ça sent pas mauvais à l'intérieur...


Je passe sur la réputation de french lover parce que ça colle pas avec le fait qu'on pue. Et puis aussi parce que personnellement je crois pas en être un, et aussi parce que c'est plus difficile d'apprécier si c'est une réputation méritée ou non (après tout je me suis jamais fait séduire par un french lover, moi...). En revanche le fameux french kiss, ça marche du tonnerre!





C'est-y pas une belle image d'Epinal c'te dessin-là un peu, hein? Manque plus que  le gros rouge dans la poche! Alors on dit merci qui?  Merci Amélie Pouliche!


Ce qui me paraît amusant c'est de confronter les points de vue: pour les Espagnols, les Italiens et les Sud-Américains, nous sommes plutôt froids et distants; pour les Tchèques, Russes et Polonais (en tout cas ceux que j'ai rencontrés), nous somme trop décomplexés; les Allemands trouvent qu'on cherche trop à être brillant et qu'on emberlificote les choses alors qu'il serait plus simple d'être clair et d'aller droit au but; les Hollandais trouvent qu'on est nuls en langues étrangères; et pour les Belges, nous sommes trop... français!Plus généralement, beaucoup nous trouvent très prétentieux.


Avec le recul, en essayant d'être objectif, je dirais que nous ne sommes pas trop froids, mais qu'on sait mettre de la distance, souvent pour de mauvaises raisons, comme montrer qu'on est supérieur. C'est vrai qu'on aime briller, qu'on est prétentieux: vous comprenez, la France, pays des Lumières, des Droits de l'Homme, de l'exception culturelle... Je crois que ça vient de ce temps-là, de l'époque des Lumières, ce XVIIIe siècle où Paris était fameux pour ses salons littéraires et philosophiques. Depuis, les Français n'ont pas cessé de se la péter. D'où la réputation de sentir mauvais.
C'est aussi pour ça qu'on est nul en langues. Le Français moyen est fier de sa langue, de la Francophonie (le français est langue officielle des JO, faut pas oublier!) et puis il aime pas trop les Ricains ni les Anglais ni les Allemands. Na! Et comme dit mon copain Hervé de Bruxelles, le Français moyen « ne parle que français et croit parler d'autres langues mais en fait il n'en connait qu'une: Il ne suffit pas de mettre des "o" à la fin des mot français pour parler italien et des "os" pour parler espagnol ».

Je laisse le dernier mot à Hervé:
« Les Français prennent les Belges pour leurs petits voisins du nord, alors que nous on les prend pour les grands couillons du sud! » Et vive la Belgique!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire